Yara International ouvre une usine d’hydrogène renouvelable en Norvège

Auteur
Foodcom Experts
12.06.2024
3 min de lecture
Yara International ouvre une usine d’hydrogène renouvelable en Norvège
Résumé
Table des matières
  • Yara International lance la production d’engrais contenant de l’ammoniac vert produit à partir d’hydrogène renouvelable.
  • Une usine d’hydrogène renouvelable de 24 MW a été ouverte à Herøya, en Norvège.
  • Yara réduit continuellement les émissions de CO2 de ses usines. La prochaine étape de la décarbonisation de la production est l’utilisation de la technologie CCS.

Nouvelle usine d’ammoniac renouvelable dans le parc industriel de Herøya

La société norvégienne d’engrais Yara International inaugure son usine d’ammoniac renouvelable à Herøya. Yara travaille sur l’utilisation de technologies renouvelables pour la production d’engrais depuis 2019. L’inauguration officielle de l’usine a eu lieu le 10 juin. Elle s’est déroulée en présence du Premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre.

L’usine sera l’une des plus grandes de ce type en Europe. Elle produira des engrais à partir d’ammoniac renouvelable, avec de faibles émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Jusqu’à présent, l’hydrogène produit à partir de combustibles fossiles était utilisé pour produire de l’ammoniac, alors que la nouvelle usine de 24 MW de Yara utilisera de l’hydrogène renouvelable produit par électrolyse de l’eau en utilisant de l’énergie renouvelable à cette fin. Cette solution permet de produire ce que l’on appelle de l’ »ammoniac vert » et de réduire les émissions de CO2 de 41 000 tonnes par an.

Les premières tonnes d’engrais produites dans la nouvelle usine ont déjà été livrées à Lantmännen, avec qui Yara a conclu un partenariat. L’engrais à faible empreinte carbone produit par Yara fera partie de la nouvelle offre de l’entreprise appelée Yara Climate Choice.

Yara et la mission de l’entreprise pour un développement durable avec des émissions de CO2 réduites

Depuis des années, les efforts de Yara se concentrent sur la protection du climat et la décarbonisation agressive de l’industrie. L’entreprise n’a pas peur d’investir dans l’environnement, reconnaissant le problème des fortes émissions de CO2 dans les industries à forte consommation d’énergie, mais aussi son offre compétitive sur le marché des engrais à faible teneur en carbone.

Yara a déjà réduit ses émissions de CO2 de 45 % depuis 2005. L’entreprise continue de rechercher de nouvelles solutions, telles que l’utilisation d’énergies renouvelables, la production d’hydrogène vert et l’utilisation de la technologie CCS, c’est-à-dire la capture et la séquestration du carbone. L’utilisation du CSC est la prochaine étape du développement écologique de l’entreprise. En 2023, Yara a signé un accord avec Northern Light pour le transport et le stockage du dioxyde de carbone produit à l’usine de Sluiskil aux Pays-Bas. Cela permettra de réduire les émissions annuelles de CO2 de l’usine de 800 000 tonnes.

En savoir plus sur « Urée [Carbamide] »
Urea
670 EUR
1.52%