L’OMC se heurte à des obstacles dans la réforme de son mécanisme de règlement des différends, alors que les appels à l’action sont optimistes

Auteur
Foodcom Experts
22.03.2024
L’OMC se heurte à des obstacles dans la réforme de son mécanisme de règlement des différends, alors que les appels à l’action sont optimistes
Résumé
Table des matières
  • L’OMC peine à nommer un nouvel ambassadeur chargé de la réforme du mécanisme de règlement des différends.
  • Les négociations sont entravées par les exigences de consensus entre 166 membres.
  • Malgré les difficultés, l’optimisme règne quant à l’avancement des réformes et des négociations.

Les défis de la relance du système de règlement des différends de l’OMC

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) est actuellement confrontée à des difficultés majeures dans ses efforts pour nommer un nouvel ambassadeur chargé de mener des négociations cruciales en vue de rajeunir son système de règlement des différends défectueux d’ici la fin de l’année. Malgré l’urgence de cette nomination, les efforts sont au point mort car trois ambassadeurs, dont ceux du Botswana et du Honduras, ont refusé le poste en raison de sa nature exigeante. En outre, l’OMC n’est pas en mesure de résoudre de nombreux différends commerciaux. Cette situation est exacerbée par le fait que les États-Unis bloquent la nomination des juges depuis 2019, ce qui signifie que l’Organe d’appel est inactif et que de nombreux différends commerciaux se chiffrant en milliards ne sont pas résolus.

L’optimisme face à des négociations au point mort

Malgré ces défis, l’OMC a pu enregistrer quelques succès mineurs lors de sa récente réunion à Abou Dhabi, même si elle n’est pas parvenue à conclure d’importants accords mondiaux. La difficulté de parvenir à un accord entre les 166 membres était évidente. Certains pays ont exprimé leur frustration face à l’ »abus » de décisions prises par consensus. Toutefois, la directrice générale Ngozi Okonjo-Iweala reste optimiste et exhorte les pays membres à poursuivre leurs efforts pour réformer le règlement des différends et réduire les subventions à la pêche. L’OMC s’attache à regrouper et à redynamiser les discussions afin de résoudre le plus rapidement possible les questions en suspens et de surmonter les obstacles à la prise de décision par consensus.

Partager :
En savoir plus sur « Acétate d’Éthyle (ETAC) »
Ethyl Acetate
0%